Cité idéale ?

Vous avez travaillé sur l’utopie et son revers, la dystopie, dans différentes œuvres et textes.

( Vik Muniz, The tower of Babel after Peter Bruegel. )

A votre tour de rêver…

Vous allez imaginer votre cité idéale. Le lecteur devra comprendre l’idée, le concept sur lequel repose votre cité. Bien sûr, votre cité peut être comprise comme une critique des dysfonctionnements de la société ou comme une réponse.

Deux aspects de votre cité doivent être particulièrement développés ( architecture, urbanisme, environnement , aménagement du territoire, éducation, travail, loisirs, services culturels ou sociaux, pouvoir, sécurité, lois, santé, innovations scientifiques, propriété, collectivité, économie……)

Pour ce faire, vous produirez un texte explicatif.

Allez-vous réussir à nous convaincre ?

20 commentaires sur “Cité idéale ?

  1. CITÉ Idéale
    Français

    Dans la mer de Mirade se trouve un archipel de trois îles se nommant Anse Noir ,Anse d’Arlet et Anse Couleuvre .Anse Noir et Anse Couleuvre sont des îles inhabités mais pas l’île d’Anse d’Arles ,il n’y a qu’une centaine d’habitants .Tous les habitants possèdent un foyer équitable ,ainsi qu’un travail qui leur plaît avec tous les mêmes revenus .Ils travaillent le même nombre d’heure .Chacun des habitants a son rôle dans la société .Il n’y a pas d’inégalité sociale , ni de problème racial .Sur l’île d’Anse d’Arlet , il y a une ville qui est construite autour d’une forêt , de la mer et d’un fleuve .Tous les enfants de la ville sont scolarisés pendant que leurs parents travail .Tous les habitants ne travaillent pas le mercredi , samedi et le dimanche et tout le monde a des vacances équitables .Les habitants ont une maison de la même taille et toutes équipées d’un récupérateur d’eau , de panneaux solaires et d’une petite éolienne .La société utilise essentiellement des énergies renouvelables pour le bien-être de l’environnement .La ville est aménagée de manière à se repérer facilement, toutes les rues sont parallèles et perpendiculaires .Sur l’île ? il n’y a pas de roi ni de président : ce sont les habitants qui dirigent la ville .Ils y apportent tous leurs idées pour aménager la ville ou autre .
    Personne ne manque de nourriture sur cette île car elle est abondante et partagée entre tous les habitants .
    La technologie est très évoluée .On peut se téléporter à l’autre bout de l’île en moins de trente secondes .Les voitures volent et fonctionnent grâce à l’eau et grâce à cette technologie les scientifiques ont mis aux point un coeur permettant de vivre plus de cent cinquante ans avec les mêmes capacités physiques d’une personne ayant vingt ans . Personne ne peut plus mourir d’une maladie grâce à une cellule qui détruit toutes les mauvaises bactéries et virus qui sont dans notre corps .

  2. OSIRIS

    Osiris est cette ville suspendue dans l’air qui possède deux faces.L’une futuriste et l’autre bloquée dans le passé.
    Pour atteindre Osiris, il faut savoir voler comme un oiseau, eux qui nous paraissent donc plus près.
    Quand on marche sur Osiris, on a l’impression d’être léger comme une plume, comme libéré de tout.
    Sur la première facette, celle du « futur »,possède des bâtiments plus écologiques qui s’alimentent grâce au soleil comme les maisons qui elles sont de forme et matière différentes. Ils se déplacent grâce à des voitures volantes et peuvent rejoindre la terre grâce à des toboggans. Cette partie d’Osiris est suspendue grâce à des nuages blancs comme la neige d’hiver.
    L’autre facette d’Osiris est comme perdue dans le passé, comme bloquée dans la Préhistoire et dans l’Antiquité, avec certaines espèces de dinosaures et les personnes qui vivaient à cette époque.
    Les maisons sont comme celles de l’Antiquité sauf que les transports se font en dinosaures.
    Et cette facette d’Osiris est suspendue par des nuages noirs et orageux, avec des volcans qui explosent chaque année.

    A Osiris, tout le monde vit bien mais il y a une règle, c’est qu’on ne peut pas passer d’une facette à l’autre et personne ne sait ce qu’il pourrait arriver si cela se produisait.

    Est-ce-que quelqu’un aura le courage d’essayer un jour?

  3. Qui n’a jamais imaginé découvrir une cité idéale pour pouvoir y habiter ? Chacun peut l’imaginer en fonction de ses attentes. Pour ma part, ma cité idéale serait un modèle d’urbanisme et un modèle de vie en collectivité.
    Cette cité s’appelle Omorfiá*.
    Bienvenue à Omorfiá ! Ici, le projet d’urbanisme fait participer des célèbres architectes qui ont élaboré des plans pour construire de grands immeubles, d’environ vingt étages. Ces immeubles sont toujours bien entretenus et ne menacent pas de s’affaisser ni de s’effondrer comme ce fut le cas dans les cités voisines. Au sommet de ces grands immeubles, on a installé des panneaux solaires pour pouvoir fournir de l’électricité gratuitement dans toute la ville, et une terrasse aérienne où les enfants aiment se retrouver pour jouer.
    Les appartements des tours sont vastes, modernes et lumineux grâce aux grandes baies vitrées et peuvent y accueillir des familles avec deux ou trois enfants sans aucun problème. Il n’y a pas de problème d’insalubrité ni de vétusté comme l’humidité ou bien les moisissures. Ils sont tous équipés d’une vaste cuisine, d’un salon lumineux et d’une salle de bain écologique puisque l’eau est recyclée, de deux ou trois chambres et d’un balcon exposé au soleil.
    Tous ces logements disposent des dernières technologies existantes : ascenseurs très rapides, chauffage au sol, caméras de surveillance, portes s’ouvrant grâce à la reconnaissance faciale ou encore des lumières se déclenchant par la présence humaine. Aux pieds des immeubles, il y a des parcs, des jardins publics, des petits espaces comprenant des potagers et des arbres fruitiers qui permettent de nourrir les habitants gratuitement, des fleurs multicolores aux parfums délicats. Les agriculteurs, quant à eux, mettent à disposition gratuitement la viande en échange de l’aide des citoyens.
    Les espaces verts de la cité sont entretenus, taillés et arrosés grâce à la récupération des eaux de pluie par l’ensemble de la population, à tour de rôle.
    Les infrastructures urbaines telles les routes, les ponts et les mobiliers urbains sont toujours bien entretenus et subissent rarement des dégradations, à l’inverse des cités voisines. La maintenance de ces équipements se fait par les citoyens d’Omorfiá
    eux-mêmes, qui dans le but de toujours avoir une cité parfaite, assureront le nettoyage à tour de rôle.
    À proximité, il y a aussi des bâtiments publics, culturels et sociaux comme le cinéma équipés de plusieurs salles 4D et de projecteurs de haute qualité, la médiathèque qui propose un large choix de livres, de CD et de DVD, d’une salle de sports proposant différents appareils sportifs comme les rameurs, les vélos pour cycling, les runneurs et encore pleins d’autres appareils de ce type… Il y a aussi la grande piscine dotée de plusieurs bassins et d’immenses toboggans. Plusieurs écoles sont présentes dans la cité, de la maternelle jusqu’à l’université, formant les meilleurs élèves ainsi que deux hôpitaux adaptés à tous types de problèmes, dispensant des soins de qualité.
    L’ensemble de la population bénéficie gratuitement de l’intégralité de ces services en échange du bon entretien et des réparations éventuelles.
    Enfin, l’argent a disparu. Tout est basé sur l’échange de services, le don d’objet et le prêt de matériel. Il n’y a plus d’impôts puisque les services sont réalisés bénévolement, sans avoir à verser des salaires.
    Les logements, les espaces verts, les infrastructures urbaines et les centres sociaux et culturels permettent donc à la population de vivre ensemble, en harmonie, dans d’excellentes conditions de vie et font d’Omorfiá une cité où chacun trouve sa place dans la société et s’entraide de façon à ce que la vie soit encore plus belle. À Omorfiá, personne n’a envie d’avoir plus que son voisin. Leur seule compétition entre eux est de tout mettre en œuvre pour être le plus heureux possible en profitant de la vie !

  4. Pour y accéder il faut y aller à la nage ou utiliser les moyens de la cité basée sur l’eau.
    Elle est entourée d’eau, elle est inaccessible à pied. Cette cite se nomme Water Five.

    D’abord pour s’y balader, on doit utiliser une combinaison de plongée, s’équiper de palmes et de gants palmés. C’est parti pour une ballade idyllique à la découverte des eaux profondes.

    Pas de pollution aux abords de cette cité; les transports sont justes sous-marin. Ce système est donc très écologique puisqu’il nous permet de nous déplacer rapidement sans polluer.

    Si on veut profiter du paysage du dessus on peut se déplacer sur le dos des dauphins ce qui permet d’aller plus vite et au dessus de l’eau, le paysage est tout aussi spectaculaire.

    Water Five est une ville écologique et fleurie en anémone, remplie de corail, d’algues, un vrai bonheur pour les plongeurs.

    De plus, dans cette ville on utilise uniquement l’eau pour la vie au quotidien par exemple un ascenseur ne fonctionne qu’à l’eau grâce à la pression et permet d’accéder aux différents étages.

    Quand nous sommes en bas, cela nous permet de balader dans les eaux profondes. Cet ascenseur nous permet de remonter vers les habitations à la surface .

    Ensuite, peu de gens tombent malades dans cette ville. En effet, ils consomment une alimention saine puisqu’ils mangent essentiellement venant de leurs propres cultures.
    Ils consomment énormément de poissons issus des eaux propres et saines abords de la cité cité non polluée.
    Pour la viande, elle est également consommée de leur propre élevage.

    Enfin, cette cité est un lieu idéal pour y poser ses valides et y rester sa vie entière.

  5. A Végétalidaritas, la végétation est dans toutes les rues. Les jeux vidéo n’existent pas pour que tout le monde se parle et ne soit pas en train de jouer. Il y a aussi que de la nourriture bonne pour la santé. A l’école, au collège, au lycée et à l’université on commence les cours à 10H00 et on termine à 16H00 car dans la cité idéale on apprend plus vite et comme ça on peut faire plus de chose à l’extérieur.
    C’est une cité écologique car toutes les énergies sont renouvelables et tuyaux d’eau, il y a une mini-éolienne marine, tout ça va permettre de récupérer de l’électricité. Des citernes recueillent l’eau de pluie puis elle est nettoyée pour la boire.
    Dans la cité, on se déplace à pied, en vélo, en trottinette et en fauteuil roulant pour ne pas polluer et pour ne pas utilisé de l’électricité pour rien.
    La cité est en auto-suffisance alimentaire car il y a des potagers et des champs tout autour. Tous les habitants vivent en communauté dans la cité grâce à des jardins communs donc tout le monde se connaît. Tous les habitants ont un travail qui leur plait et personne n’a de salaires car tout le monde aide tout le monde donc on n’en a pas besoin.

  6. Au siècle dernier, un fléau dû à la pollution dévasta une partie de la population mondiale. Quelques rescapés eurent pour projet de bâtir une cité dans laquelle la flore et la faune reprendrait le dessus sur des décennies de négligence humaine.

    Aujourd’hui, à Téméria, on ne retrouve rien de ce passé lugubre. Ses habitants ont réussi à construire leur cité idéale. Un bout de terre vierge leur a servi de base pour recoloniser cette planète sans vie. Ils ont replanté une grande partie des espèces de végétaux que l’on croyait disparus à jamais. Depuis que la flore renaît, nous pouvons observer différentes espèces d’insectes dont les abeilles qui avaient presque disparu.

    Les hommes vivent en harmonie du travail de la terre. Le chômage n’est plus qu’un lointain souvenir. Chacun partage le fruit de ses récoltes et tout le monde a le même niveau de vie. Tout est basé sur le rythme des saisons et les pesticides et engrais ne sont plus utilisés. Les erreurs du passé ont fait prendre conscience des enjeux de la planète.

    Téméria est la cité où ce qui règne le plus est la paix… et la nature retrouvée.

  7. Vous voici dans urbanitale
    la ville dont tout le monde rêve.

    Dans urbanitale, tout est urbain. La ville et symétrique à celle d’avant et à la prochaine. Tout le monde est l’égal de l’autre, quelle que soit voter couleur de peau.
    Les horaires sont fixes: les habitants commencent le travail à dix heures comme ça, ils peuvent faire la grasse-matinée. Ils finissent le travail à 13 heure 30. Ils rentrent chez eux et jouent à fortnite ou ils regardent la télévision. Les filles et les garçons vont à l’école. C yhaque habitat abrite une ville et dans la ville il a de la musique. Dans les super-marché, il y a que des légumes car la présidente a dit de ne pas tuer les animaux. Chacun est libre de penser et de s’exprimer aux yeux de tous. Il y a un champs magnétique qui protège tous les habitants.

  8. Le Multimonde – Hiverlet Gabin
    Ce monde est un seul et en même temps, plusieurs. Ce monde est paisible car aucune personne n’enfreint les lois, car aucune personne n’en a envie, et cela est déconseillé car l’unique sanction pour chaque loi est la mort. Cela est pour le monde d’origine, le monde 1. Car le monde d’origine est calme et il se résume à se nourrir et à dormir, le reste des choses se passant dans le multimonde.
    Le multimonde est une machine adoptée par chaque personne, le multimonde consiste en mettre un casque qui transfère notre âme dans un accueil de sélection.
    Cet accueil contient deux choses, on doit choisir entre créer un monde ou aller dans un monde.
    Mais il faut faire attention car le multimonde transfère l’âme donc chaque monde peut vous tuer. Actuellement, plus de dix milliards de mondes avaient été créés, mais une personne peut créer plusieurs mondes.Cependant il y a une chose importante, les cinq mondes suivant le premier sont des mondes à vivre obligatoirement sinon votre âme est supprimée.
    Le premier des cinq mondes est une sorte de tutoriel à passer pour s’éduquer, il est dur à passer car il dure treize années.
    Le deuxième des cinq mondes est le monde où on découvre la possibilité des choix du multimonde.
    Le troisième des cinq mondes est un monde libre qui dure trente ans; il se nomme la vie, il déterminera votre attitude et le comportement que vous aurez, plus tard.
    Le quatrième monde se nomme l’ennui. Il prend les moments d’ennui supprimés par le multimonde dans les autres mondes et les réunit, on doit les passer, ils durent très longtemps.
    Le cinquième monde vous révèle la vérité, vous êtes un simple programme, qui s’est fait dirigé par les règles de ce monde, il n’a pas pris le parti de ses envies, par la peur d’une mort soudaine.
    Le secret de cette cité est qu’il n’y a pas de règles, juste une chose à savoir: vous êtes libres de tout faire, ne vous faites pas influencer, suivez vos envies et amusez-vous!

  9. GAGTIG était une planète en surpopulation, les gens avaient un caractère médiocre, tout ce qu’il savaient faire, c’était d’insulter, voler, agresser. la société de ce monde était insoutenable. jusqu’à un jour, une guerre nucléaire fit face,
    98% de la population mondiale avait disparu. Puis les siècles passèrent. De nouvelles personnes vivaient. Les radiations étaient toutes presque parties. Les gens étaient au courant de ce qu’il s’était passé. Ils en ont profitaient pour que le monde tel qu’il le connaisse soit bien meilleur que celui d’avant. Ils apprenaient à construire de nouveaux bâtiments sur les cendres de la mort .

    Puis commença le pouvoir avec les nouveaux chefs, eux n’était pas avantagés par des villas ou des bunkers: ils vivaient comme chaque citoyens dans une maison. L’école apparut et les élèves n’apprirent que la svt, l’histoire.
    Il n’y avait pas de changements d’heures …mais un jour… la surpopulation revint.
    Alors les pays de GAGTIG s’était mis d’accord pour construire plus d’habitations sur toute la surface des mers en ne laissant seulement que 20% des mers afin que les espèces vivantes marines ne disparaissent pas.
    Une fois cela fait, le monde s’était remis en marche sans l’angoisse qu’une nouvelle guerre soit déclarée.
    Les scientifiques les plus expérimentés dans la physique avaient développé des véhicules non-polluants.
    Il n’y avait aucune inégalité entre les gens; tout le monde savait se débrouiller seul, sans aide.
    Il n’y avait plus de conflits militaires majeurs dans le monde.
    Le monde redevint normal dans la paix…

  10. ECOLAND

    Ma cité se nomme ECOLAND certains penseront que je suis folle mais ma cité est idéale. Elle est écologique, celle-ci est accessible par bateau écologique ou par de nouveaux transports : des bulles incassables. Ces transports se déplacent grâce à des tablettes GPS ou on note le trajet et les bulles se volatilisent dans les airs et atterrissent à l’endroit voulu.
    L’électricité est produite grâce à de nouveaux panneaux solaires .

    ECOLAND est écologique, elle se trouve sur l’eau, cela change de vos villes maussades et pleines de pollution. Les maisons sont magnifiques, toutes équipées d’un frigo ou il y a aussi une tablette ou l’on choisi ses aliments et ils apparaissent dans le frigo et c’est le même principe pour les vêtements dans l’armoire.

    Les étudiants, lycéens et collégiens ont tous réussi leurs examens de fin en partie grâce à des robots qui les aident à étudier chez eux. Il n’y a pas de chômage et dans ECOLAND, tout le monde à le même salaire. Si je devrais donner un mot à ma ville ça serait « Solidarité » car tout le monde s’entraide et se soucie des autres.

    Ma cité du nom de ECOLAND est extraordinaire , je pense que tout les citoyens, animaux etc.…. devraient habiter ici.

    Valentine Allègre 4BE

  11. Sea Land
    Ma ville idéale est située près de la mer pour que les habitants puissent pratiquer des activités nautiques comme le surf, la plongée, la planche à voile, la pêche et bien d’autres encore.
    Les habitations sont grandes, espacées les unes des autres pour que chaque famille puisse avoir son intimité. Ces maisons sont composées d’un salon, d’une salle à manger, de plusieurs chambres et pour les plus chanceux une magnifique piscine. L’extérieur est fleuri, coloré pour rendre ville agréable et pour s’y sentir bien. Toutes les maisons se ressemblent pour que la ville se démarque des autres. Pour que les habitants puissent circuler et se déplacer facilement, la ville met à disposition de tous les transports en commun gratuits et pour voyager plus loin il y a une gare et un aéroport qui font moitié prix sur les voyages pour que même les personnes les plus pauvre puissent voyager. dans la ville, l’éducation est très importante. Il y donc des écoles de tous les niveaux de la primaire jusqu’à la faculté. Tous les élèves sont heureux car les classes sont rangées par niveau. La recherche d’un métier et très simple car toutes les entreprises de la ville proposent des stages aux élèves. Les entreprises sont conçues pour y avoir beaucoup d’employés. Chaque personne trouve un emploi qui lui convient car les entreprises sont toutes différentes. Pour s’amuser et se divertir, la ville propose plein d’activités comme les clubs de sport, une piscine municipale, un golf, un cinéma, une bibliothèque, une discothèque, une médiathèque, un centre commercial … Il y a un centre médical avec toutes les spécialités pour faciliter le déplacement des habitants. Pour nos aînés, un centre avec parc, allées de promenades et des petites crèches pour égayer cette maison de repos. Pour la sécurité de notre ville la police municipale en nombre suffisant qui protège les habitants et les biens urbains. Dans chaque maison, les déchets son triés. Pour le bien être de la population des cultures biologiques, des composteurs sont mis en place.

  12. Cette cité ? Aucun humain ne la connait. Auparavant, les hommes vivaient sur cette terre, la terre des Dieux. Chaque personne n’ayant fait aucun péché se retrouvait sur cette terre. Elle est plus grande que n’importe quelle planète, mais ne contient que vingt dieux et douze déesses. Le plus puissant, Zeus évidemment. La plus belle, Athéna, elle est plus belle que n’importe quelle femme. La cité des Dieux contient toutes les merveilles du monde. Chaque dieu ou déesse a un animal totem, l’aigle pour Zeus, l’anguille pour Poséïdon… Les humains connaissent cette cité par légende mais la croit petite et inexistante. La pluie, le soleil, la neige? Bien sûr que ce sont eux! Il y a un siècle, un orage s’est abattu sur la cité et a tué beaucoup d’habitants, donc tous les hommes sont partis s’installer sur Terre grâce à des tuyaux qui relient chaque planète à une autre.
    Aujourd’hui, ces tuyaux n’existent plus. Mais la terre des Dieux, elle, existe encore.
    Cette cité est basée sur une planète gigantesque, il y a tous les loisirs du monde qui ont été créés là bas. Tous les architectures, lois, sécurité, travaux, aménagements, sont présents sur la terre des Dieux. Cette cité est la planète idéale, sur Terre, la pollution est de plus en plus présente, alors que la terre des Dieux n’est pas polluée, il n’y a ni voiture, ni transport, ni avion…
    La terre des Dieux serait la cité idéale pour les humains.

    Axelle Labalette

  13. La cité idéale

    La cité de la nature .LES maisons et les immeubles sont fait en matériaux recyclable , sable figé ou en végétaux .Il a beaucoup d’espaces naturels pour les animaux .Les gens sont simples ,égaux et restructurent la nature. Les maisons sont toutes identiques et les personnes ont toutes au même salaire .Pour les plus jeune,s les écoles sont à partir de quatre ans mais sans obligation d’aller toute la semaine; c’est obligatoire à l’âge de sept ans jusqu’à l’âge que l’on souhaite. Les élèves ont un cours de nature et sur l’écologie par jour. La cité a aussi beaucoup de loisirs .Elle propose de planter des nouvelles plantes et des arbres dans la cité, d’apprendre comment arroser ses plantes pour les tenir le plus longtemps ,avec quel produit naturel ou faire les produits soi-même, apprendre à bien nourrir les animaux des activités sur notre santé et comment bien se nourrir: cuisiner des plats plus équilibrés ,faire pousser des légumes. les habitants ont aménagé des immeubles pour faire pousser des plantes ,fruits et des légumes bio pour que plus personne ne meure de faim . Il n’y a plus de gouvernement. Le peuple décide collectivement des règles et de la vie de la cité .

    Léane WAELES 4e HZ

  14. Abouda était une ville magnifique.Cette ville est constituée de 1500 habitants tous les habitants se connaissaient bien, et la bonne entente y régnait . Les habitants d’Abouda
    avaient un mode de vie sain et simple, ils étaient tous végétarien et respectaient la nature.

    La ville était dirigée par un maire et son conseil municipal était constitué de personnes de tous ages et chaque idée proposée pour l’amélioration et le développement de la ville était votée par la population d’Abouda.

    Les aboudistes utilisaient beaucoup le troc pour le commerce, la population avait développé leur commerce sur cet échange mis en place il y a de nombreuse année, ce qui permettait à la population de toujours avoir de quoi se nourrir. De grandes parcelles de jardin étaient mises en commun pour produire leurs propres légumes et fruits .Ils utilisaient également des échanges de services, par exemple un peu de jardinage contre un peu de cours du soir ou un peu de repassage contre un peu de bricolage.
    Ce mode de vie permettait de faire des économies aux familles afin d’inscrire leurs enfants dans plusieurs associations sportives et culturelles.

    La ville d’Abouda était très riche en infrastructures sportives et culturelles. Il y avait des cinémas, des musées, des grands espaces verts, des écoles, des collèges et des universités. Il y avait également de grandes salles de sport et des terrains multi-sports dans tous les quartiers afin de satisfaire toute la population et de mettre le sport à la portée de tout le monde. Les habitants pouvaient aussi faire beaucoup de loisirs : il y avait à Abouda une discothèque, un théâtre, des restaurants, des bowling, un musée… De quoi ravir la population qui pouvait aussi flâner au bord des rivières si elle le souhaitait.
    Les transports dans la ville étaient essentiellement basés sur les transport en commun, il y avait un tramway, métro, et des bus tous alimentés par des énergies non polluantes afin de préserver l’environnement. La ville était piétonne et de très grands parking aux entrées de la ville permettaient de garer sa voiture pour rejoindre les villes voisines ou lointaines.
    Le climat et l’environnement étaient plutôt particuliers : ils réunissaient plage, montagne, désert, mer, rivière… Il était ainsi possible pour les Aboudistes de faire toutes sortes de sport, ce qui leur permettaient d’avoir un niveau physique fort satisfaisant : ski, natation, voile, football… Ainsi, si un Aboudiste avait besoin d’air frais, il pouvait se rendre à la montagne ou à la mer pour respirer l’air vivifiant. S’il voulait avoir chaud, il n’avait qu’à aller s’exposer au soleil . Le temps était généralement très clément, et les températures n’étaient ni trop hautes, ni trop basses. Il était rare qu’il pleuve sur Abouda, et le ciel était généralement très bleu et sans nuage.
    Les habitations étaient toutes différentes les unes des autres. Quelques-unes étaient en bois, d’autres en pierre, certaines utilisaient un mélange de matériaux , cette architecture faisait le charme d’Abouda.Il n’y avait aucune norme au niveau de la construction des maisons, car selon le créateur de la ville, une habitation représente forcément celui qui l’habite : il ne faut donc pas réglementer la construction de celle-ci.
    La politique de la ville était assez libre. Un tribunal y avait d’ailleurs été construit, qui était très grand. Il ne servait que très rarement, lors des conflits, des jugements, et des procès.
    La ville pouvait être définie comme une ville idéale, Le confort de chaque habitant était la chose la plus importante pour le créateur d’Abouda et cela se sentait par les décisions et les constructions.

  15. Je dirais maintenant de la ville « NatureLand » qu’elle se situe dans une crevasse très profonde où la température est très élevée, où le soleil brille en permanence. Pour descendre dans cette ville plutôt insolite, il faut s’agripper du haut de la crevasse au plus gros et plus grand des arbres de la forêt.
    A l’intérieur de la crevasse, les murs sont fait de bois séché. Au fil du temps, le bois devient de plus en plus solide et clair.
    La densité de population est d’environ de sept-cent cinquante habitants.
    Ceux-ci ont le teint halé et une santé de fer. Ils sont toujours souriants, de très bonne humeur et jamais fatigués.
    Leur moyen de locomotion est principalement des transports en commun et écologiques. Tout est électrique, même les vélos.
    Les habitations sont à base de briques en terre cuite, de bois, de paille, de torchis et sont chauffées naturellement grâce à l’énergie solaire.
    Il y a énormément d’espaces verts constitués de nombreuse variétés de fleurs et d’arbres. Tout est très fleuri, l’environnement est magnifique. Les gens prennent le temps de se poser sur des bancs, entourés de composition florales magnifiques.
    Ils sont tous sereins.

  16. Konoha
    Dans cet endroit magnifique où les habitants de Konoha vivent dans des maisons à l’apparence de temples japonais , décorées aux goûts de chacun et de tailles différentes selon le nombre d’habitants, sont inculqués aux habitants dès le plus jeunes âge les arts martiaux . Ce système apprend aux enfants à se battre et leur enseigne alors aussi jusqu’à l’âge de 13 ans , le français les mathématiques et l’histoire de l’île . Ensuite , à 13ans , les enfants ont le choix de se spécialiser soit dans le combat à distance (Ninjustsu)soit dans le combat rapproché(Taïjustsu) ou bien de travailler dans un commerce , restaurants ou autres métiers sans lien avec les arts martiaux s’ils ne se sentent pas à l’aise dans ce domaine . Les enfants qui auraient choisi le domaine du combat s’entraîneraient et feraient des missions jusqu’à l’âge de 20 ans .Après ils seraient classés soit en ninja inférieur soit en ninja supérieur . C’est le Hokage (le chef du village ) qui décide , en fonction de la difficulté des missions faîtes par l’apprenti ninja , de ses 13 à 20 ans , en quelle classe les ninjas vont êtres mis puis ils peuvent être changés de classe s’ils s’améliorent . L’Hokage est élu s’il a fait de grande actions pour le village . La légende raconte qu’il y à des siècles, des pirates auraient envahi l’île et que le premier Hokage les aurait repoussé à lui tout seul et c’est depuis , que l’art du combat est présent dans l’île de Konoha . Dans ce village il n’y a pas d’argent . Les habitants échangent des services ( protections , logement , nourriture etc …) La loyauté , solidarité , ingéniosité et le courage sont les valeurs qui font des habitants de Konoha de vrais guerriers .

  17. La cité idéale
    Je vous présente la ville de Naturelas, une ville sur l’eau où les habitants sont chaleureux et joyeux. Là-bas l’architecture est démesurée, tout est grand et lumineux. De grandes tours encerclent un grand parc vert et couvert d’arbres. Dans cette ville il peut y avoir toute une gamme de magasins, comme de métiers. Il y a une environnement très paisible. À Naturelas, il y a un grand choix de travaux, de sport et d’écoles. Les écoles sont toutes sur l’eau, les élèves travaillent vingt heures par semaine. Tous les travaux sont bien payés et les habitants ne payent pas d’impôts. De nombreux loisirs sont proposés, comme du canoë, du surf et plein d’autres activités sur l’eau. La ville est protégée par des remparts et ils doivent passer un contrôle pour sortir et entrés dans la ville. Naturelas est surtout très connue pour sa gastronomie et la mode. Les lois sont très simples, pas d’armes et pas de harcèlement. Les Natureles sont des habitants très cultivés qui s’intéressent beaucoup à l’agriculture et aux sciences. Cela leur permet donc de trouver de nouveaux modes d’agricultures non-polluantes. Cela fait donc de Naturelas une villes propre et en bonne santé que les habitants continuent de préserver.

  18. Au large de la Charente Maritime, se trouve, sur une île, une cité où tout est magnifique.

    Chacun possède une maison en argile, car c’est un matériau naturel, mais la personnalise avec des couleurs différentes en fonction de ses gouts. La maison est autonettoyante pour éviter de se fatiguer aux tâches ménagères. Cette innovation scientifique ravie tous les propriétaires

    Dans cette cité, les personnes s’entraident et le vol n’est pas accepté.

    Cette cité protège les animaux et les végétations. Les personnes se nourrissent de leurs cultures. La plupart des familles possèdent leurs champs.

    Chaque famille qui possède un animal doit le respecter, tout au long de leur vie. La mort aux rats est interdite dans cette cité pour éviter la tristesse des familles qui possède un animal et qui meurt à cause de méchantes personnes.

    Les voitures roulent à l’huile végétale (Bioéthanol)) pour préserver l’environnement.

    Les commerces sont tenus par des producteurs locaux et des artisans pour éviter la pollution des transports.

    Les représentants des agriculteurs vont revendre les produits cultivés dans la cité à d’autres villes ou villages voisins. L’argent récolté est redistribué aux agriculteurs qui ont donné leurs productions.

    La ville reverse un salaire même aux personnes qui ne travaillent pas. Ceux qui travaillent ont des compléments de salaire qui varient en fonction du travail effectué. Cela évite la jalousie et que quelqu’un soit dans le besoin.
    L’école est obligatoire jusqu’à 16 ans. A 8 ans, les élèves partent au collège, ils choisissent 7 matières parmi les 24 proposées Il est possible de faire des stages pour apprendre un métier après 16 ans. Un stage militaire ou de pompier volontaire (mixte) est obligatoire pour apprendre à se défendre, savoir secourir des victimes, savoir conduire une voiture.

    L’école est appréciée par tous les élèves qui sont heureux de venir s’instruire. Les enseignants n’ont pas le droit de donner des devoirs à la maison, de punir les élèves et doivent accompagner les élèves en difficulté.

    Mis à part les agriculteurs, chaque personne a un métier différent, pour permettre à chacun de pratiquer sa passion ou ce qu’il aime faire tout au long de sa vie.

    Les activités culturelles et sportives doivent être accessibles pour que chacun puisse en profiter.

    Les personnes peuvent partir en retraite quand ils le souhaitent, à partir de 55 ans, en conservant leur salaire versé par la ville.

    Chacun peut se faire soigner car il y a un médecin et une pharmacie à proximité de chaque habitation.

    Chaque décision qui concerne la loi est votée par tous. Les habitants sont heureux de vivre dans cette cité car toutes les propositions sont entendues et mises au vote.

    Partez en vacances dans ma « beautiful life » et jamais vous ne reviendrez chez vous !

  19. Liberty Land

    Liberty Land est une ville construite dans une grande plaine.
    Au loin, cette ville ne ressemble à rien de ce qui existe et quand on s’en approche, on découvre des maisons fantaisistes, car dans ce pays, la première loi est qu’il n’y a pas de lois : les habitants peuvent faire ce qu’ils veulent, sauf attenter à la vie d’autrui.
    Dans cette ville, les habitants prisent surtout la liberté de penser et de créer comme ils l’entendent. Cette idée se manifeste dans l’architecture. En effet, on trouve des maisons rose bonbon, alors que d’autre sont noires et blanches, d’autres triangulaires, tantôt grandes, tantôt petites. Certains n’hésitent pas à construire des sphères ou des pyramides. On en a même vu creuser en sous-sol leur habitat au point que dans cette ville on ne trouve pas deux maisons semblables. Même les routes, rues et ruelles sont toutes singulières : certaines fuient l’horizon, d’autres serpentent, tandis que certaines reviennent sur elles-mêmes en boucle. Vous ne trouverez là-bas aucun ministère, aucune administration en dehors de l’école . Celle-ci n’est ouverte que le mercredi matin. On n’ y enseigne que deux choses : tolérance et libre pensée . Ce qui est insupportable là-bas, c’est la norme qui selon les habitants est la source de bien des maux.
    En dehors de l’école, les enfants, comme les adultes, ont tout leur temps libre. Ils l’emploient comme bon leur semble : on lit, on crée, on s’adonne au sport . Il en est même qui philosophent calculent, dorment pendant que les autres s’excitent sur leurs manettes de jeux vidéos. Pour rien au monde, aucun de ces habitants ne changeraient de vie.

  20. Angélus.

    En me promenant dans la campagne, un bruit me fit sursauter, il venait de derrière les buissons. Au même moment, quelqu’un en jaillit et me fit signe de le rejoindre.
    Je me précipite vers lui et il m’emmena un peu plus loin dans une grotte.
    En quelques secondes, je vis un paradis qui s’étalait sous mes yeux : j’étais arrivé dans la ville d’Angélus. Soudain une personne s’approcha de moi en me demandant de la suivre pour me faire visiter.
    Sur la gauche, j’aperçus une mer immense et sur la droite le centre ville avec ses gigantesques buildings. Je n’avais pas assez de mes yeux pour regarder tellement j’étais émerveillé. On m’offrit la possibilité de rester dans cette ville secrète. Sans l’ombre d’une hésitation, j’acceptai la proposition car je considérais déjà cette ville comme un rêve.
    De grandes maisons en bois de couleur différentes bordaient l’eau. Ces maisons n’ont pas de porte mais d’énormes fenêtres. Pour y rentrer, nous devons escalader une échelle.
    Des arbres de variétés différentes et des fleurs de toutes les couleurs y sont plantés pour donner une vue magnifique.
    L’ensemble de la ville est entouré de remparts pour être à l’abri des curieux.
    Cette ville est assez vaste pour y accueillir plusieurs centaines de personnes. On y vit en communauté, on partage tout et tout le monde s’accorde.
    Les femmes s’occupent de l’éducation des enfants car il n’y a pas d’écoles. Les hommes ne travaillent que le matin. Ils fabriquent eux-mêmes leurs outils avec des matériaux qu’ils ont sous la main. Ils cultivent aussi leurs jardins.
    Les habitants se déplacent pieds-nus dans la ville car toutes les rues sont recouvertes d’un tapis rouge comme si on était quelqu’un d’important.
    Afin d’éviter la pollution, les voitures ne roulent pas mais volent pour faciliter leurs déplacements.

    L’après midi, tout le monde se rassemble sur la plage.
    Si l’on regarde du côté de la mer, on peut voir nager des poissons de divers formes au-dessus de l’eau. Ils ne sont pas effrayés, certains viennent manger dans nos mains, d’autres se laissent caresser.
    Sur le sable, il y a des coquillages de taille gigantesque et de couleurs multiples dans lesquelles on voit des animaux se mettre à l’abri.
    Il arrive que le soir, certaines personnes dorment à la belle étoile dans ces coquillages.
    La vie des habitants de la ville d’Angélus est merveilleuse surtout parce qu’ils savent tous que cette ville est unique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 1 = 1